.

VALENCIA: Résultats encourageants!

 
 

Cette deuxième épreuve a mal récompensé les efforts et le travail de nos pilotes. Seul Steven, pourtant bien mal en point, réussira à marquer des points.

Superstock 1000: Confirmation pour Matthieu de la rapidité et de la maniabilité de sa BMW. Meilleure vitesse de pointe (286km/h) et chrono amélioré de prés de 2,5 secondes par rapport à l’an dernier.

A chaque séance le travail et l’application de Matthieu ont été efficaces avec une progression constante qui le place en 7ème position sur la grille de départ.


Parti avec des plaquettes de frein neuves, Matthieu va oublier de régler correctement la garde de son levier de frein au tour de reconnaissance! Au premier gros freinage du 2ème tour, suite à la réaction brutale du freinage la moto se bloque et fait lever la roue arrière. Au moment où la roue se repose, la boite de vitesses se met au point mort et Matthieu ne peut plus arrêter sa machine qui file dans les graviers: il sera obligé de coucher la moto pour éviter le mur de pneus.
Evidemment très déçu car tout s’était idéalement passé ce week-end, le point positif est que Matthieu a appris un peu plus à exploiter les atouts de cette moto avec laquelle il se sent de mieux en mieux. Celà devrait rapidement porter des fruits ... Déjà habitués aux podiums...nos pilotes

Superstock 600: Scénario un peu analogue pour Cyril qui lui non plus n’a pas été récompensé de son travail et de ses efforts. Il commence à bien se familiariser avec cette R6 et a su profiter des séances d’essais pour essayer de nouveaux réglages, mieux sentir la moto et l’adapter à son pilotage. Avec succès!

Au fil des séances, il améliore son temps de 2,5 secondes et se qualifie 10ème à une seconde seulement du 1er.


En course, il se place dès les premiers virages en 4ème position et se voit même créditer du meilleur temps en course au 3ème tour.

Malheureusement, il « perdra l’avant » et chutera sans gravité. Ayant surmonté sa déception, il a hâte de concrétiser dans 15 jours à Assen.

 

Pauvre Steven.. Il a dû principalement se battre contre une rage de dents de sagesse, et un cuir trop petit! Pendant trois jours, il a fait plus de tours à la clinique mobile que sur la piste.

Il a néanmoins effectué toutes ses séances mais il n’était vraiment pas en forme, roulant 1 à 2 secondes moins vite que lors de la journée d’essais effectuée une semaine auparavant.
Partant de la 4ème ligne (avec son cuir aux couleurs du VTC) , il passe de la 16ème à la 9ème position.
Il se classera finalement 8ème suite à la disqualification d’un concurrent.

Aujourd’hui, il souffre encore... car il a fallu finalement extraire cette dent!

Tout celà ne sera plus qu’un mauvais souvenir à Assen et comme dit Matthieu: «Ca va barder!»

RENDEZ VOUS A ASSEN A PARTIR DU 23 AVRIL

Vous pouvez aussi vous rendre sur le site teamaspi.com: des liens avec le WSBK vous permettront de suivre les essais et les courses.